Histoire

250_HistoireHaut de page

NOM et ARMOIRIES – FAITS HISTORIQUESESSOR ECONOMIQUEPERSONNAGES CELEBRESCARTES POSTALES

.

cliquer ici pour consulter la video« Plus jamais ça » – Hendaye 1936-1945 entre solidarité et atrocité. Vidéo de témoignages de Simone Vilalta, déportée hendayaise (au camp de Ravensbruck) et d’Angèle Peyrelongue, Maïté Faget et Visi Busto (la vie à Hendaye 1936-1945 et les réfugiés) avec la participation de Pierre Thillaud.

.

.

NOM et ARMOIRIES

NV_Pres_Hist_ArmoirLE NOM

A l’origine Hendaye n’était qu’un tout petit « quartier » d’Urrugne, une des paroisses les plus anciennes du Labourd.

Et c’est en avril ou mai 1654 que Hendaye se détache de la commune d’Urrugne sous le nom de Andaye.

LES ARMOIRIES

Le blason fut formé après 1660.

La couronne royale, souvenir du passage de Louis XIV, montre la reconnaissance de Hendaye pour le roi qui en 1654 lui accorde son érection en communauté indépendante (auparavant Hendaye n’était qu’un quartier d’Urrugne).

Les Basques sont des marins. A cette époque, les Hendayais s’adonnaient à la chasse à la baleine, qui fut à l’origine de la fortune ainsi que de la gloire de la cité.

Cette activité est représentée par ses instruments spécifiques : les harpons. Les lettres H et E sont la première et la dernière lettre du nom d’Hendaye.

.

FAITS HISTORIQUES

Du XVIe au XVIIIe siècle, les villes de Hendaye, Irun et Fontarrabie étaient continuellement en guerre : non respect du traité de pêche dans la Bidassoa, propriété du fleuve frontière etc.

Le fort Gaztelu Zahar, témoin de ce passé, fut maintes fois démoli avant d’être reconstruit par Vauban. On y découvre encore d’anciens canons tournés vers la ville espagnole de Fontarrabie.

Au XVIIIe siècle la convention d’octobre ramène pour quelques années la paix sur la Bidassoa.

En 1793 Hendaye fut totalement détruite, ses habitants avaient été tués ou avaient fui. De longues années furent nécessaires à sa reconstruction.

Les différends avec l’Espagne et Urrugne ne facilitèrent pas les choses.

NV_Pres_Hist_IleFaisansL’île des Faisans, sur la Bidassoa, appelée aussi île de la Conférence, fut le lieu de signature du traité des Pyrénées en 1659, qui marque la fin des affrontements entre les deux nations. Cette île est aussi célèbre car François 1er y fut échangé contre ses deux fils après avoir été fait prisonnier à la bataille de Pavie. Le contrat de mariage de Louis XIV et l’infante Marie-Thérèse y fut signé.

Tous ces événements participent à la richesse historique d’une île qui, aujourd’hui encore, reste originale : Son appartenance est alternativement accordée tous les six mois à la France ou à l’Espagne.

En 1864 l’arrivée du Chemin de Fer donne une grande importance à Hendaye. Le trafic devient très vite favorable pour l’économie de la ville, et le développement du trafic commercial avec l’Espagne devient, à cause des transbordements occasionnés par la différence de l’écartement des rails (1,67 m en Espagne et 1,44 en Europe), source de prospérité commerciale.

L’histoire retiendra aussi la fameuse entrevue entre Hitler et le Général Franco, le 23 Octobre 1940 en gare d’Hendaye. Ce jour là, malgré ses affinités politiques avec le nazisme, Franco réaffirma le non-engagement de son pays dans la deuxième guerre mondiale.

Haut de page

ESSOR ECONOMIQUE

L’INDUSTRIE

- L’eau de vie a fait la réputation de Hendaye. Elle constitue sa principale spécialité depuis le XVII1e siècle et fut  » transformée  » en liqueur. En 1906 fut créée la Société Anonyme  » La Véritable Liqueur d’Hendaye « . En 1955 Izarra racheta la distillerie mais la liqueur n’existe plus depuis 1991.

- La fabrique de gourdes (Xakoa, prononcer « CHACOA ») : le premier atelier fut créé à Hendaye en 1908. De multiples recherches permirent d’améliorer la qualité des gourdes. Un brevet fut déposé en 1932. L’affaire prit une expansion spectaculaire, l’exportation fut un réel succès.

- La manufacture d’armes : créée en 1923, consacrée à l’origine à la fabrication de pistolets calibre 6.35, l’activité de l’entreprise s’achemine vers des modèles d’une techniques plus difficile. C’est en 1969 que naît le pistolet  » unique DES/69  » qui devient champion de France, succès qui s’est confirmé jusqu’à nos jours. Il en sera de même de la compétition internationale puisque cette arme détient entre autres titres, le record national des U.S.A.. De très nombreux nouveaux modèles ont vu le jour. La manufacture d’armes est fermée depuis fin 1998.

- La manufacture de bérets basques : créée en 1920, elle fut parmi les maisons industrielles qui portèrent très haut le renom de Hendaye. Le béret  » Perez-Jauregui  » fut très vite connu et apprécié dans toute la France, à l’étranger, et surtout en Amérique du Sud.

- Les espadrilles En 1947, M. Berasategui ouvre un petit atelier familial d’espadrilles qui en 1968 se transforme en  » manufacture  » fabriquant dans les périodes les plus performantes jusqu’à un million de paires. Aujourd’hui, les espadrilles Berasategui sont exportées aux U.S.A, en Angleterre et en Italie. L’usine a fermé ses portes en 2000.

- Les vitraux et mosaïques d’art Maumejan Créée en 1923, la fabrique de vitraux fit rayonner en 13 ans le renom de notre cité dans le monde entier. La fabrication concernait surtout les vitraux d’église. En 1936 l’usine fut pour la 2ème fois la proie de flammes, et ne fut pas reconstruite.

LE COMMERCE

- Les Galeries Lafayette L’ouverture se fit en 1927 sur le chemin de la Gare, en direction de la frontière espagnole. Ce « grand » magasin très bien approvisionné attirait une importante clientèle espagnole. 150 personnes y étaient employées. L’avènement de la république en Espagne et la dévaluation de la peseta entraîna la fermeture des Galeries Lafayette.

NAISSANCE ET ESSOR D’HENDAYE PLAGE

NV_Pres_Hist_GareEn 1925 fut créée à la Plage une nouvelle gare.

Les perspectives qui s’ouvraient grâce à cette création ne pouvaient qu’être alléchantes pour la ville d’Hendaye, la plage étant une importante source de richesse.

En 1884 le Casino fut bâti dans un style mauresque. De nombreux hôtels, ainsi que l’Eskualduna (1911) hôtel de grand luxe, le château d’Abbadia (1864), le golf du Domaine d’Abbadia (1911), attirent de nombreux touristes.

De nombreuses villas sont construites le long du boulevard de la plage dans un style purement basque souhaité dès 1907 par le concepteur de la Plage Henry MARTINET .

Haut de page

PERSONNAGES CELEBRES

ETIENNE PELLOT

Né à Hendaye en 1765, corsaire réputé pour sa bravoure et ses succès. Il obtint la Légion d’Honneur. Décédé à Hendaye en 1856, une stèle (rue Belcénia) commémore le personnage. Chaque année, au mois de Janvier, à l’occasion des fêtes patronales, un défilé est organisé en son honneur.

NV_Pres_Hist_PersCeleb_pierre_lotiPIERRE LOTI

De son vrai nom Julien Viaud, célèbre romancier entré à l’Académie Française en 1891. Amoureux du Pays-Basque, il occupa à Hendaye la demeure qu’il nomma  » Bakaretxea « . Il y meurt en 1923. Son œuvre fut influencée par ses nombreux voyages, mais aussi par les beautés du Pays-Basque. ( » Ramuntxo « , 1897)

ANTOINE d’ABBADIE d’ARRAST

NV_Pres_Hist_PersCel_Anton_abbadiaNé à Dublin en 1810, il vint en France vers 1820. Passionné de géographie et d’astronomie, il sera chargé de mission en Ethiopie où il séjournera plus de 12 ans. Son grand amour du Pays-Basque le décida à fonder une propriété sur le littoral hendayais : Un château nommé Abbadia. Il meurt en 1897

DE PASSAGE A HENDAYE

François 1er venant de Madrid où il avait été fait prisonnier, est échangé le 15 mars 1526 au milieu de la Bidassoa contre « Messieurs les Enfants », ses fils, envoyés en otage en Espagne. Ils seront échangés le 1er juillet 1530 avec Eléonore d’Autriche, que François 1er devait épouser, contre un premier paiement en écus.

Echange, au milieu de la rivière, d’Elisabeth de France, sœur d’Henri IV qui allait épouser le prince des Asturies, contre l’Infante d’Espagne, Anne d’Autriche, fille de Philippe III d’Espagne qui venait épouser Louis XIII.

Haut de page

CARTE POSTALES

Sur ce site vous pouvez consulter quelques cartes postales anciennes d’Hendaye.