Le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance a été réactivé

CLSPD hendaye le 17/05/2018

M. IRAZUSTA, Adjoint affaires sociales, M. TRANCHE, Adjoint Sécurité, Mme POMMEREAU, Dir. Dep. Sécurité publique, M. TARAYRE, Commissaire chef de District Côte basque, BIRABENT, Commandant resp. commissariat de St Jean de Luz, M. JONATHAN, Sous-Préfet, Mr ECENARRO, Maire d’Hendaye, M. VUELTA SIMON, Procureur

 

 

.

Comme il s’y était engagé devant le Conseil Municipal et face à une exaspération croissante des Hendayais, le Maire Kotte ECENARRO a réactivé le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance.

.
Ce jeudi 17 mai, s’est tenue en Mairie la première réunion de ce Comité depuis 2013. Outre les élus municipaux, étaient présents le Sous-Préfet de Bayonne, le Procureur de la République du TGI de Bayonne, la Directrice Départementale de la Sécurité Publique et de nombreux représentants des forces de sécurité, de la Justice, de l’Éducation Nationale, des services sociaux départementaux ainsi que des acteurs locaux tels que le Centre Social DENENTZAT ou les chefs d’établissements scolaires.

.
Cette première réunion a été l’occasion de faire le point sur la délinquance à Hendaye et sur la zone frontalière, d’indiquer les actions concrètes déjà menées dans de nombreux domaines et d’échanger sur les pistes de travail afin d’améliorer le « vivre ensemble à Hendaye » que chacun appelle de ses vœux.

.
Vue d'ensemble CLSPD 2018itePlusieurs points ont fait l’objet de débat avec en premier lieu la réponse policière à la vague de cambriolages qui a touché Hendaye (et Irun) au début 2018. Ces faits récents et particulièrement graves ont suscité une véritable exaspération dans la ville et une prise de conscience sur les nouveaux moyens à mettre en place pour éviter leur reproduction. L’interpellation récente de cette bande en Espagne grâce à une coopération active entre la Police Municipale, la Police Nationale et les polices basque et espagnole a mis un terme à ces méfaits. Cependant la vigilance reste nécessaire.

.
La question des violences faites aux femmes a été retenue comme devant être un axe de coopération fort tant il est vrai que les victimes ont beaucoup de difficultés à porter plainte et cela malgré des accompagnements actifs pilotés par les élues municipales.

.
Le débat a été également porté sur une initiative qui pourrait être mise en place à Hendaye autour du concept de « participation citoyenne ».

Autour de référents volontaires et formés par la Police Nationale, pourraient être constitués des réseaux de citoyens agissant en surveillance et médiateurs de sécurité du quotidien.

.
Le déploiement de la vidéo protection et le renforcement de la Police Municipale ont été confirmés par le Maire.

.
A l’issue de cette première réunion, des groupes de travail élargis à des représentants associatifs et des quartiers vont être conduits autour de plusieurs thèmes tels que la tranquillité publique (vidéo protection et participation citoyenne), les violences faites aux femmes, la lutte contre les addictions.

.

Ces groupes de travail seront réunis avant l’été.

Publié le 23 mai 2018 - Catégorie(s) : Institutionnel, Sécurité, Social - Santé - Solidarité, Transfrontalier